Frédéric Bobin : les larmes d'or

par Claude ADAM

L’album « Les larmes d’or » est sorti en 2018. C’est le 3ème opus de Frédéric BOBIN. Après son 1er album « Singapour » (dont le titre éponyme reste et restera à jamais son « tube » et une très belle et grande chanson) et son 2ème album « Le premier homme », ce dernier album nous révèle une nouvelle fois l’immense talent de cet artiste élégant, tendre et poétique. Sa voix si belle et si singulière vient se poser tout en douceur sur des textes enlevés et précis (co-écrits avec son frère Philippe Bobin) et sur une musique ciselée… C’est tout simplement beau. A noter que Kent vient lui donner joliment la réplique sur le titre « Tant qu’il y aura des hommes ». Ces deux-là se ressemblent… Mais plutôt qu’un long discours, ci-dessous, quelques extraits de critiques lors de sa sortie.
« Magnifique. » HEXAGONE

« Une épure classieuse, élégante. Douze nouvelles pièces magistrales. Bravo. »
NOS ENCHANTEURS

« Un nouvel enchantement tout en pudeur et en retenue. Une douce mélancolie évoquant par moment l’univers de Souchon. » COMMISSION D’ECOUTE DES DISCOTHEQUES DE LA VILLE DE PARIS

« Son dernier album Les Larmes d’Or est son meilleur cru. Douze pépites, douze trésors à s’offrir. » LE JOURNAL DE SAONE-ET-LOIRE

« Un album d’une qualité exceptionnelle, classe, sobre, épuré. Avec des influences à la Dylan, et même parfois à la Ennio Morricone. » LE BLOG DU DOIGT DANS L’OEIL

« Un travail musical bourré de finesse, qui colle à merveille à des textes souvent d’une grande profondeur. » MUSIC IN BELGIUM

« Il n’assène pas, mais suggère. Tant qu’il y aura certains chanteurs, la vie méritera d’être rêvée… » CHANTS SONGS

« Entre chanson française et influences anglo-saxonnes, le chanteur lyonnais marche sur un fil mélodique et gracieux. (…) On pense à Yves Simon, Alain Souchon ou Kent, son ami lyonnais avec lequel il a enregistré un duo sur son nouvel album » LE PROGRES

« Cette galette est un hymne. Hymne à la tendresse, à la mélancolie, une poésie solaire entre deux cumulus que l’artiste colporte jusqu’à filer le frisson.«  PLOUC MAGAZINE (Christian Décamps – chanteur du groupe Ange)

Concert Facebook Live pour clôturer le Festival Fleur des chants 2020 en direct de son salon, confinement oblige…
https://youtu.be/mIyvZiJ0eak

Clip « Tant qu’il y aura des hommes » en duo avec Kent
https://youtu.be/ZN1sQJMRMG4

« Singapour » En live avec Gauvain sers et Govrache
https://youtu.be/KXhYVTUGcC0

Morice Benin : Juste l'heure

par JOSEPH Serge

Voilà le nouveau-né de Morice BENIN, c'est "Juste l'heure"... Avec la participation de son fils Hugo pour 3 textes, d'Angélo Branduardi pour la musique de "Passeurs", ainsi que de Toinon et Loreleï qui apportent leur voix, pleine d'énergie pour l'une, lyrique pour l'autre, bref, une histoire de famille... Famille, femmes, amour ont toujours leur place dans l'oeuvre de Morice, et puis bien sûr on retrouve ses thèmes de prédilection, les thèmes sociétaux récurrents, la technologie qui envahit nos vies, nous formate,  altère nos libertés... Et puis, même s'il est "Juste l'heure" de changer le monde, l'espoir reste gravé en filigrane de ses chansons, car il y aura toujours des "Passeurs"... Et puis "Voilà", une chanson qui clôture l'album, en forme d'épilogue sur une vie que Morice aura parsemé d'étoiles, de fanaux, peut-être pour nous guider, mais tout au moins pour nous faire réfléchir...

Pomme : Les failles cachées

par Brigitte VENET

Elle a choisi de s'appeler POMME, un pseudo tout en rondeurs. Alors que sa voix aérienne, gracieuse, inspire plutôt le nom de Plume.
Elle vient de remporter la Victoire de l'Album Révélation avec ce disque, son 2ème, co-réalisé avec Albin de la SIMONE.
Avant de monter à à Paris, POMME vivait dans la région lyonnaise où elle a rencontré la musique à l'âge de 6 ans !
Sa voix nous tient très vite sous son charme, qu'elle interprète son répertoire, qu'elle reprenne Billie EILISH en s'accompagnant à l'autoharpe, ou qu'elle chante en duo avec Safia NOLIN.

IZIA : Citadelle

par Brigitte VENET

C'est un album plein d'émotions que nous livre ici la petite rockeuse prodige de l'an 2009.
10 ans après, la voici entre la perte d'un père adoré à qui elle rend hommage (Dragon de métal) et la naissance d'un premier enfant. Mais la femme qu'est devenue IZIA ne tournera jamais le dos à son enfance magique (Calvi). Son écriture est un ciselage. Les arrangements sont soignés (Bastien BURGER) et la voix d'IZIA est de l'or en fusion.

Les Cowboys Fringants : Les antipodes

par Brigitte VENET

Ne vous contentez pas de coller sur la musique de ce groupe québecois l'étiquette : musique country folk pour ambiances festives.
A travers leurs textes, les COWBOYS FRINGANTS ne cachent pas leur engagement pour l'indépendance du Québec et l'environnement.
Ce nouvel album traduit la solitude de l'être humain dans une vie répétitive et absurde. Mais cette tristesse est revêtue de rythmes endiablés :  guitares, violons, banjo, percussions, cuivres... et exprimée par la voix tonique de Karl TREMBLAY.

Stéphane Eicher : Homeless Songs

par Brigitte VENET

Nappes de cordes pour porter la voix toujours un peu feutrée de Stephan EICHER, les mots raffinés de Philippe DJIAN pour les textes français. Un piano parfois nous amène dans une ambiance à la manière de Jane CAMPION. Ce vouvoiement élégant dans "Prisonnière". Une pedal-steel pour nous emmener encore plus loin. Des chansons en suisse allemand pour nous rappeler les origines d'un Stephan EICHER plus nomade que jamais.

Téachel : Avis d'tempête

par JOSEPH Serge

2ème opus pour ce vosgien, auteur-compositeur-interprète, qui a été marqué naguère par Bernard Lavilliers et Léo Ferré. Des références notoires pour TEACHEL, humaniste dans l'âme, voire utopiste, lui qui affirme qu'il existe très certainement une autre façon de vivre le respect et le partage, sans pouvoirs politiques et religieux, sans convoitise ni esprit de compétition en bannissant l'idée de croissance et de puissance, et surtout sans autoritarisme. Un album produit grâce au soutien de 74 souscripteurs.

En lire plus

Jeph : Mon pays

par Claude ADAM

Après quinze ans en tant que chanteur du groupe Tournée Générale, six albums et plus de 2000 concerts à travers la France, JePh (Jean-Philippe Vauthier d’Epinal) sort son premier album solo « Mon Pays » dont il a écrit et composé les 12 chansons.

En lire plus

Agnès Bihl : Il était une femme

par Claude ADAM

« Toutes les femmes sont belles »… Ce titre d’Henri Tachan de 1978 pourrait résumer le très bel nouvel album d’Agnès Bihl. 45 ans, 20 ans de scène et toujours autant de sincérité, de tendresse, de révolte, de poésie et d’humour dans ses chansons… « Toutes les chansons sont belles » dans cet opus d’Agnès.

En lire plus

Alcaz : Portés par les vents

par Serge JOSEPH

ALCAZ, alias Vyvian Cayrol et Jean-Yves Lièvaux, poursuit sa route, porté par les vents, les vents de l'amour et de la musique, souvent les yeux dans les yeux... Lex voix s'harmonisent à merveille, accompagnées par moultes instruments auxquels l'électronique vient apporter, sur certains titres, une sonorité nouvelle dans la musicalité du couple-duo... On retrouve aussi parfois la patte du rocker qu'était Jean-Yves Lièvaux... Les chansons, écrites soit par l'une, soit par l'autre, rarement ensemble, sont des petites perles d'amour et de douceur. Leur première chanson commune "La vie va" est réenregistrée, comme elle l'a déjà été sur plusieurs albums, telle un fanion ou peut-être, un porte-bonheur...

Les Mauvaises Langues : Pourquoi, comment ?

par Serge JOSEPH

7ème opus pour ce groupe lillois qui a commencé sa carrière en 1998. de ballades en ballades, avec une musicalité multi-instrumentale opérée par les membres du groupe et la participation d'autres musiciens,

En lire plus

Matéo Langlois : Décoder les cases

par Serge JOSEPH

Découvert en 2019 sur Internet, on attendait ce premier opus de Matéo LANGLOIS, jeune auteur-compositeur-interprète. Quel talent !... On ne peut pas dire qu'il ne vit pas ses chansons... Il les vit de l'intérieur, tout son corps est en osmose avec sa voix et ses instruments : guitare, clavier, saxophone, beat box et percussions... Rien que ça... Et il fait tout tout seul... Une voix haut perchée, des textes bien écrits, un univers singulier, on apprécie aussi le jeune homme très sympathique rencontré lors d'un concert. On lui souhaite un bon envol !...

Laurence Becker : Pieds de nez

par Serge JOSEPH

Trosième album studio pour Laurence BECKER, auteur-compositeur-interprète lorraine. Depuis 1994 où elle a croisé le chemin de Régis Cunin, Laurence a parcouru un long chemin qui l'a amenée à des ateliers d'écriture animés par Claude LEMESLE lui-même, qui ont abouti à l'écriture de ce nouvel opus, avec l'aide pour quelques titres de Samuel LEROY. Tendresse, joie, poésie, humour, amour, sont au rendez-vous d'une artiste qui ne se prend pas la tête et s'amuse de tout ce qui fait la vie, tout simplement... Bonne écoute...

Lembé Lokk : Comment te traduire

par Serge JOSEPH

Chanteuse d’origine estonienne, Lembé LOKK nous emmène dans un univers de poésie charnelle à laquelle on n’est peu habitué. Voix douce, subtile, au léger accent qui appelle au voyage, guitare portugaise, violoncelle, le décor est posé. Reste à se laisser envahir, ou non, par cet envoûtement musical…

Guilam : Debout

par Serge JOSEPH

GUILAM chante, et il le chante dans le premier titre de cet opus, le 4ème à son actif. Il chante, toujours debout (titre de l'album),  tout en douceur et élégance avec son timbre de voix singulier. Le thème des relations amoureuses, pas toujours faciles, est omniprésent dans cet album... Clin d'oeil aux technologies modernes avec skypons-nous. Les musiques sont agréables à écouter, de la même douceur que la voix… Beau livret aussi avec des photos de l’ami Desreumaux. et des peintures d’Antoine Josse.

Govrache : Des cris

par Serge JOSEPH

Cet album fait suite à "Des murmures" paru en avril. "Des cris" contient 7 nouveaux titres slamés par GOVRACHE. L'écriture toujours aussi forte et poétique à la fois, Govrache nous interroge et interroge la société. Les CRS, les SDF, les hommes politiques, les traders, les ivrognes, les ouvriers... Pas de colère dans les propos mais de la détermination, et une grande force d'interprétation qui ne laisse pas indifférent : l'oreille se tend, le coeur s'ouvre et palpite, le ventre bouillonne, les yeux se mouillent, les poings se serrent... A écouter sans modération...

Claudio Zaretti : Cosmos Hotel

par Serge JOSEPH

D'entrée de jeu le rythme est donné par un banjo, une guitare et une basse. Voix au léger vibrato parfois, Claudio ZARETTI signe ici son quatrième album en tant qu'auteur-compositeur-interprète.  Les mélodies au rythme manouche nous entraînent sur des propos simples qui nous parlent de voyages, de musique, d'amour, d'ami disparu, de saison... Album agréable à écouter.

Ben Herbert Larue : Aux lendemains

par Serge JOSEPH

Découvert en 2019 au festival de Barjac, voilà un artiste qui entre dans la catégorie des chanteurs écorchés, tels que Allain Leprest ou Loïc Lantoine. Voix puissante et rocailleuse qui sait dérouler les mots autour des thèmes que sont l'enfance ou l'adolescence auxquelles Ben Herbert LARUE fait souvent référence (Carrousel, Le deuxième, Les mains de mes grands-mères, Myriam, Aux lendemains), mais aussi le temps qui passe (Nos 15 ans, Coeur tout mou)... des textes parfois à apprivoiser, mais un univers singulier dans lequel il a invité la voix de Faustine Berardo...

 

Véronique Pestel : Intérieur avec vue

par Serge JOSEPH

Nouvel album et nouveau spectacle de Véronique PESTEL. De la poésie avant tout, sur le thème récurrent de la relation à soi et l'autre. Une belle écriture sur des musiques du monde arrangées par Jean DUINO(auteur-compositeur-interprète de Marseille). La voix de Véronique chante aussi les mots de Marceline DESBORDES-VALMORE, Rémo GARY, Jean-Michel PITON, Jean DUINO et Louis ARAGON. L'accordéoniste Patrick BRUGALIERES, le violoncelle de Matilde BRUGALIERES et le cor anglais d' Isabelle DESBATS viennent enrichir musicalement. cet album produit par Jean-Claude BARENS (directeur artistique du célèbre festival de Barjac)…

 

Clara Ysé : Le monde s'est dédoublé

par Serge JOSEPH

Le titre éponyme de cet EP 6 titres de Clara YZE évoque le décès de sa mère, la philosophe Anne Defourmantelle, décédée en tentant de sauver un enfant de la noyade. On retrouvera cette évocation dans le titre "Fées magnétiques". La voix est belle, et il se dégage de cet album toute la sensibilité et la sensualité de la chanteuse. Textes et musiques sont écrites par Clara et Yulian Malaj. Les musiques sont dynamiques, emportées par d'excellents musiciens aux multiples instruments : synthé, basse, clarinette, batterie, ainsi que des instruments du Moyen-Orien ou d'Afrique du Nord tels que le balaban, le darbuka, le bendir, ou le daf... Libertad, chantée en espagnol, est une magnifique ballade... quant à mama, on ne regrettera même pas qu'elle soit chantée ne anglais.
Une artiste à découvrir...

 

André Bonhomme : Pourquoi ?

par Serge JOSEPH

Les chansons d'André BONHOMMEsont intemporelles. Cet album, textes et musiques d'André (sauf "Les larmes" écrite avec des mots d'enfants), ne déroge pas à la règle. Il est constitué d'anciennes chansons jamais publiées, et d'autres écrites récemment. Et comme toujours, tous les thèmes abordés par André le sont sur fond d'humour et de musicalité : l'amour, le sens de la vie, l'héritage, la mort... Sur cet album, André BONHOMME est accompagné par son fils Emmanuel au piano et Florent JOUFFROY à la flûte et aux percussions.

Claude Besson : Le sens du beau

par Serge JOSEPH

Paru en 206, le sens du beau est le dernier album produit par Claude BESSON en 2016. Produit familial (France BIHANNIC sa compagne, Aurélien et Mathilde ses enfants, ont participé à l'élaboration du livret), dont les textes et les musiques sont bien sûr signés Claude BESSON, et l'enregistrement et le montage réalisés à la maison, cet ultime opus suit la ligne humaniste de l'artiste.

En lire plus

Gauvain Sers : Les oubliés

par Serge JOSEPH

Deuxième album de ce disciple de RENAUD, Gauvain SERS, qui mêle l'humour et la légèreté à la tendresse et l'engagement pour des causes qui lui tiennent à coeur. Ainsi le titre éponyme de l'album, "Les oubliés", traite de ces campagnes abandonnées par l'état où, après la boulangerie et la poste, on ferme l'école.

En lire plus

Frasiak : Charleville...

par Claude ADAM

FRASIAK nous livre son 9ème album et disons-le tout de go ce dernier est magnifique. Des textes ciselés, des musiques rythmées et enlevées… Du pur FRASIAK, quoi ! 3 ans après l’excellentissime « Sous mon chapeau », le défi de faire aussi bien, aussi beau n’était pas gagné d’avance. Et pourtant, ce nouvel opus de 16 titres (eh oui, Eric est généreux) relève le gant sans problème.

En lire plus

Boule : A.V.I.O.N.

par Claude ADAM

BOULE (Cédrik BOULARD de son vrai nom) est un artiste étonnant avec sa voix si singulière :

"Je suis né sous une bonne étoile, une étoile qui zozote un peu, au creux de la main j’ai du poil et dessus ma langue un cheveu..."

Son univers aussi est singulier mais tellement attachant, imaginatif et plein d’humour décapant comme le prouve son dernier album sorti le 24 mai 2019.

En lire plus

Morice Benin : Basta

par JOSEPH Serge

On retrouver Morice BENIN, artiste prolifique, avec un album de compilation de chansons engagées. Ce sont comme il le dit lui-même des odes à l’indignation, teintées parfois d’humour ou d’ironie, presque toutes créées dans la décennie 2000-2010. Il a éprouvé l’intime mais triste conviction qu’elles n’avaient pas vraiment vieillies…

En lire plus

Patrick Abrial : L'arnaque

par JOSEPH Serge

Patrick ABRIAL, le retour après une trentaine d'années d'absence sur nos scènes... Magnifique retour il faut dire, en duo avec l'excellent guitariste Jye.

En lire plus

Govrache : Des murmures

par JOSEPH Serge

GOVRACHE, anagramme de Gavroche, qui est aussi le nom d’un autre artiste, porte aussi bien la casquette que le petit révolutionnaire des Misérables. De la chanson, il est passé au slam, portant un regard acerbe sur notre société, le temps qui passe, la religion, etc… Mais il le fait en jongleur de mots, avec une poésie telle que l’on ressent une émotion certaine à son écoute.

En lire plus

Pandore : Enfant du vide

par JOSEPH Serge

Artiste lyonnais, PANDORE écrit ses premiers textes à l’âge de 12 ans et enchaîne avec la guitare à 14. Très vite, il veut monter sur scène et crée son premier groupe, rock. Il se met à chanter, découvre The Doors, Nietzsche et Baudelaire. Il écume les bars et les scènes lyonnaises.

En lire plus

Serge Utgé-Royo : La longue mémoire...

par JOSEPH Serge

Dix-septième disque… Serge UTGE-ROYO se pose la question : « Quand les musiques volent par les airs, « dématérialisées » et « gratuites », quand les chants disparaissent sous les niaiseries radiophoniques et les tubes à danser… Faut-il encore enregistrer et éditer des chansons sur des CD en plastique, avec des livrets que peu d’amateurs liront ? ».

En lire plus

Régis Cunin : Feux de paille

par JOSEPH Serge

Régis CUNIN, c’est 25 ans de chanson, 6 albums de chansons tendres, d’humour, inspirées par la société qu’il regarde d’un œil amusé, voire moqueur…

En lire plus

Bill Deraime : Nouvel horizon

par JOSEPH Serge

Depuis « Après demain », son album de 2013, Bill DERAIME nous revient avec un disque un peu particulier qui rassemble d’anciens titres réenregistrés et de nouveaux titres.

En lire plus

Velu : Mes tripes

par JOSEPH Serge

VELU, c’est Sylvain. Après trois albums aux vibrations métalliques avec Scorch (groupe donnant plutôt dans le genre fusion métal hardcore), il a eu besoin de libérer sa révolte par le slam.

En lire plus

Rémi Constant : Premières pierres

par Brigitte VENET

Ce disque de Rémi CONSTANT fait penser au temps où l'on allait dans une MJC écouter quelque chanteur poète confidentiellement célèbre et que l'on revenait avec un album "enregistré à la maison" avec une guitare en picking, des textes ciselés et tellement plein de l'espoir que les belles lettres survivent.

Lou Casa : A ce jour

par Brigitte VENET

Lou CASA, c'est Fred CASA, piano, orgue, percussion et choeurs, Marc CASA, chant et direction, et Julien AELLION, basse. Ils reprennent ici 6 chansons du répertoire de BARBARA, dont une signée BREL. Et ce, en y ajoutant leurs couleurs. On aimerait en entendre davantage.

Maria Térésa : Pour un ami

par Brigitte VENET

En souvenir des spectacles qu'elle a partagés sur scène avec Moustaki, Maria TERESA lui rend ici hommage, accompagnée du Moustaki Quartet, avec ce lumineux bouquet de chansons qui dansent d'un pays à l'autre, Brésil, Argentine, Grèce, Portugal... On aime cette voix claire qui swingue mais qui sait rendre l'émotion d'un titre comme "Le facteur".

Philippe Forcioli : Poète ! René Guy Cadou ?

par Brigitte VENET

Cet homme est la générosité personnifiée. Généreux de cette voix chantante et vibrante. Généreux à travers cet hommage au poète René-Guy Cadou dont les textes n'en finissent pas de changer de mélodies et d'interprètes.

En lire plus

Tri Yann : La belle enchantée

par Brigitte VENET

Qu'est-ce qui pourrait arrêter nos trois presque septuagénaires nantais ? Des idées de chansons, ils n'en manquent pas. Des thèmes d'album et de costumes de scène non plus.

En lire plus

Cécile Corbel : Vagabonde

par Brigitte VENET

C'est toujours magique de découvrir un nouvel album de Cécile CORBEL. D'abord pour sa voix soyeuse et juvénile, puis pour le cristal de sa harpe. Ensuite, il y a son inspiration, de la lande de Bretagne aux légendes celtiques et gaëliques. Sur ce disque, on rencontre quelques voix amies : Gabriel YACOUB, POMME, Faada FREDDY. Et sur quelques morceaux, on se surprend à penser que CORBEL rime avec Agnès OBEL lorsqu'un violoncelle résonne comme un métronome en ouverture de la chanson.

Audriel : A la lueur

par Brigitte VENET

Ce 3ème album du duo AUDRIEL est un constat de tout le mal que l'homme peut faire, aussi bien à sa planète nourricière qu'à ses semblables. Flûtes ethniques ou riffs de guitare à la Gilmour habillent ces textes brûlants que les voix d'Audrey et Gabriel interprètent, tantôt incantatoires tantôt fragiles comme une lueur qui tremble...

Manon Tanguy : Autistik

par Brigitte VENET

Manon TANGUY a choisi de traiter en chanson un sujet difficile : l'autisme.Elle le fait sans tomber dans le pathos, avec délicatesse, pour nous faire comprendre que ce n'est pas la maladie qui enferme, mais ce qu'on en fait. Sa voix pleine de fraicheur donne envie d'en entendre plus...

Morice Benin : Paroles nomades

par Serge JOSEPH

Voilà un joli coffret de 2 CD conçus graphiquement par Claude LAROSA, comme la plupart des albums de Morice BENIN depuis quelques années. Ce coffret signe 30 ans d'une solide amitié entre Morice BENIN et Luc-Marie DAUCHEZ.

En lire plus

Davy Kilembé : Mellow

par Brigitte VENET

Six titres seulement (dont un de 59 secondes !) pour savourer la légèreté avec laquelle Davy KILEMBE raconte les aléas de la vie. C'est coloré et chaloupé. On a plaisir à pagayer sur cette paisible petite rivière de musique.

Tim Dup : Vers les ourses polaires

par Brigitte VENET

Voilà un EP qui a, à la fois un goût de trop peu, car ce que fait Tim DUP a cette petite saveur de sel que laisse le vent de la mer sur les lèvres... et aussi un goût de revenez-y pour voir les grandes marées. Quatre titres, dont un instrumental, pour découvrir l'univers d'un nouveau venu dans la chanson et de lui souhaiter la bienvenue...