Frédéric Bobin : les larmes d'or

par Claude ADAM

L’album « Les larmes d’or » est sorti en 2018. C’est le 3ème opus de Frédéric BOBIN. Après son 1er album « Singapour » (dont le titre éponyme reste et restera à jamais son « tube » et une très belle et grande chanson) et son 2ème album « Le premier homme », ce dernier album nous révèle une nouvelle fois l’immense talent de cet artiste élégant, tendre et poétique. Sa voix si belle et si singulière vient se poser tout en douceur sur des textes enlevés et précis (co-écrits avec son frère Philippe Bobin) et sur une musique ciselée… C’est tout simplement beau. A noter que Kent vient lui donner joliment la réplique sur le titre « Tant qu’il y aura des hommes ». Ces deux-là se ressemblent… Mais plutôt qu’un long discours, ci-dessous, quelques extraits de critiques lors de sa sortie.
« Magnifique. » HEXAGONE

« Une épure classieuse, élégante. Douze nouvelles pièces magistrales. Bravo. »
NOS ENCHANTEURS

« Un nouvel enchantement tout en pudeur et en retenue. Une douce mélancolie évoquant par moment l’univers de Souchon. » COMMISSION D’ECOUTE DES DISCOTHEQUES DE LA VILLE DE PARIS

« Son dernier album Les Larmes d’Or est son meilleur cru. Douze pépites, douze trésors à s’offrir. » LE JOURNAL DE SAONE-ET-LOIRE

« Un album d’une qualité exceptionnelle, classe, sobre, épuré. Avec des influences à la Dylan, et même parfois à la Ennio Morricone. » LE BLOG DU DOIGT DANS L’OEIL

« Un travail musical bourré de finesse, qui colle à merveille à des textes souvent d’une grande profondeur. » MUSIC IN BELGIUM

« Il n’assène pas, mais suggère. Tant qu’il y aura certains chanteurs, la vie méritera d’être rêvée… » CHANTS SONGS

« Entre chanson française et influences anglo-saxonnes, le chanteur lyonnais marche sur un fil mélodique et gracieux. (…) On pense à Yves Simon, Alain Souchon ou Kent, son ami lyonnais avec lequel il a enregistré un duo sur son nouvel album » LE PROGRES

« Cette galette est un hymne. Hymne à la tendresse, à la mélancolie, une poésie solaire entre deux cumulus que l’artiste colporte jusqu’à filer le frisson.«  PLOUC MAGAZINE (Christian Décamps – chanteur du groupe Ange)

Concert Facebook Live pour clôturer le Festival Fleur des chants 2020 en direct de son salon, confinement oblige…
https://youtu.be/mIyvZiJ0eak

Clip « Tant qu’il y aura des hommes » en duo avec Kent
https://youtu.be/ZN1sQJMRMG4

« Singapour » En live avec Gauvain sers et Govrache
https://youtu.be/KXhYVTUGcC0